Plus de 300 appels relancent l’enquête

3 juni 2010

A la demande de la justice, RTL-TVI a reconstitué les faits et gestes présumés des tueurs du Brabant, juste avant qu’ils ne disparaissent le 9 novembre 1985, dans l’émission Affaires non classées. Le portrait robot d’un des membres présumés de la bande a également été diffusé. De quoi otiver de nouveaux devoirs d’enquête. L’enquête sur les tueurs du Brabant pourrait être relancée suite à la diffusion d’un nouveau portrait robot d’un des tueurs présumés lors de l’émission Affaires non classées mercredi soir sur RTL-TVI.

Plus de 150 appels sont parvenus au call-center de l’émission et la police avait reçu ce jeudi vers 13h quelque 300 appels. Des témoignages variés à analyser, recouper et décortiquer. Les policiers vont même rencontrer certains de ces témoins. “Il est encore trop tôt pour affirmer si les informations seront utilisables ou non. C’est encore prématuré”, selon Astrid Kaisin, porte-parole de la police fédérale.

Pour la première fois depuis 25 ans, Philippe et Joêlle ont accepté de témoigner à visage découvert lors de la reconstitution. “Ces personnes par leur témoignage disent: ‘Même 20 ans après, n’hésitez pas à témoigner comme nous le faisons maintenant. Le temps de la peur est dépassé. Vous avez peut-être des remords. Vous avez peut-être vu quelque chose qui s’est passé. Faites comme nous'”, a expliqué Charles Neuforge, co-présentateur de l’émission, sur Bel RTL. Le numéro d’appel à témoins reste actif. N’hésitez pas à composer le 0800/91.119 pour témoigner et apporter tout élément neuf à l’enquête.

Le nouveau portrait robot diffusé lors de l’émission a été établi à partir d’un témoignage relatif au jour de l’attaque du Delhaize d’Alost, ce fameux 9 novembre 1985. Quelques minutes avant les faits, le témoin circule sur l’autoroute à hauteur de Ternat et voit passer une Golf dans laquelle le passager arrière semble se cacher. Derrière cette voiture roule une Mercedes. Cette dernière a été aperçue à plusieurs reprises dans le cas d’attaques des tueurs du Brabant.

Le témoin observe le conducteur de la Golf et donne sa description aux autorités. On ne prendra pas vraiment son témoignage en considération. Mais par la suite, dans le cadre d’une reconstitution de la ligne du temps des tueurs avant l’attaque, les enquêteurs vont comparer ce témoignage à d’autres. Et ça colle: le témoin est donc rappelé et est interrogé sous hypnose. A l’issue de celle-ci, ils réalisent en 2002 ce nouveau portrait robot aujourd’hui dévoilé.

Bron » RTL Info

Tags: , ,

Menu