Tueurs du Brabant: une juge “100% tueries”

22 november 2013

Selon nos infos toujours, une “feuille de route” est désormais tracée, chez la juge, dans l’enquête sur les tueries. La juge d’instruction de Charleroi, Mme Martine Michel, travaillera à temps plein dans le dossier des tueries du Brabant: la juge est déchargée des dossiers de droit commun qu’elle continuait de gérer outre celui des tueries, et prenaient une part importante de son temps.

À deux ans de la prescription, le dossier des tueries est enfin géré par un magistrat instructeur 100%, ce qui n’était jamais encore arrivé. Président du tribunal de 1re instance de Charleroi, Jean-Pol Raynal confirme.

Pour M. Raynal, cette décision a été prise à la demande de la juge en concertation et avec l’accord du procureur du Roi et des procureurs généraux concernés dont Christian De Valkeneer. “Tout est mis en œuvre pour permettre à Mme Michel d’aboutir. Rien ne doit entraver son instruction” qui, rappelons-le, porte sur (au moins) 28 assassinats mystérieux commis en Belgique entre 1982 et 1985.

Deux nouveaux juges arrivent en renfort pour soulager l’instruction à Charleroi: Mme Jacqueline Léonard et Jean-Pol Raynal lui-même qui, en fin de mandat de président le 1er avril 2014, souhaite reprendre alors un cabinet d’instruction.

L’investissement n’est pas anodin. Car selon nos infos toujours, une “feuille de route” est désormais tracée, chez la juge, dans l’enquête sur les tueries. Une feuille de route avec un programme clair, un calendrier précis et des objectifs définis. Tout le contraire d’une instruction judiciaire “menée à tâtons”. Tout ça doit donner l’espoir.

Bron » La Dernière Heure

Tags:

Menu