Jean-Marie Tinck, affabulateur ou “professionnel”?

31 mei 2014

Ce vendredi, la justice belge a décidé de confirmer la détention préventive de Jean-Marie Tinck pour un mois. Parallèlement à cette détention, l’enquête se poursuit. Au fur et à mesure, on en apprend un peu plus sur la personnalité du suspect. Une personnalité complexe.
Ce sont les déclarations faites à plusieurs témoins, dont trois se sont confiés à la justice, qui justifient l’intérêt que la justice continue d’accorder à Jean-Marie Tinck.

L’homme a un parcours atypique. Il est irascible en particulier lorsqu’il a bu et, à plusieurs reprises, il a montré qu’il pouvait perdre le contrôle de lui-même. Face aux enquêteurs il se montre intelligent mais sa personnalité présente une relative complexité, ce qui semble convaincre les enquêteurs que Jean-Marie Tinck ne dit pas toute la vérité.

Les incohérences qu’il manifeste pour expliquer pourquoi il aurait “menti” lors de ses aveux posent de nouvelles questions aux enquêteurs. Car il faut bien avoir un mobile pour expliquer à des tiers qu’on a participé à des braquages qui se sont soldés par la mort d’enfants… Des propos dont on ne peut espérer obtenir aucune estime ou admiration d’un quelconque interlocuteur. Même parmi le milieu délinquant car il s’agit-là d’actes proscrits jusque dans le “milieu” traditionnel.

Alors Jean-Marie Tinck est-il masochiste au point de se dépeindre sous un jour aussi sombre? Le rapport préliminaire d’expertise psychiatrique le déclare “normal” ce ne serait donc pas un menteur pathologique. Tout au plus un “menteur” de circonstances.

On lui connait d’autres passions que la marine, il a fait aussi du parachutisme. Et a dit à l’un de ses confidents avoir reçu une formation militaire. Un dernier élément qui donne à Jean-Marie Tinck le profil d’un personnage inquiétant. S’agit-il d’un rôle de composition comme il l’affirme par la voix de son avocat ou est-ce le profil d’un “exécutant professionnel” utilisé pour de sales besognes?

C’est ce que l’enquête cherche désormais à établir. Des devoirs prescrits devraient permettre d’ici peu d’en savoir plus en espérant pouvoir finalement trancher la question.

Bron » RTBF

Tags:

Menu