Tueries du Brabant: les soupçons de manipulation se renforcent

9 september 2014

C’est une étonnante plongée dans le temps. De manière méthodique, les sacs d’indices trouvés lors d’une pêche “miraculeuse”, à Ronquières, le 6 novembre 1986, sont analysés avec les techniques d’aujourd’hui. Chaque mois qui passe affine l’analyse de ces pièces à conviction par la juge d’instruction Martine Michel, la sixième à tester son opiniâtreté sur la piste des Tueurs du Brabant.

L’enjeu peut être résumé ainsi: le microscope des scientifiques aide les enquêteurs à dater avec une infime précision l’arrivée des fameux sacs dans l’eau noire du canal de Bruxelles-Charleroi. Cela pourrait apparaître anecdotique. Ça ne l’est pas.

Car un épais mystère entoure les circonstances précises de la bonne pêche. Les sacs contenaient des armes, des cartouches, une veste pare-balles ou des chèques authentifiés. Par qui, quand et pourquoi ils ont été abandonnés là, cette triple réponse mènerait aux tueurs.

Bron » La Libre Belgique

Tags: ,

Menu