Tueurs du Brabant: à quand la vérité?

6 oktober 2016

Mardi comme chaque année les autorités judiciaires ont rencontré les familles des victimes des tueries du Brabant Wallon pour faire le point. Plus de trente ans après ces attaques meurtrières on n’a toujours pas identifié les coupables. L’an dernier le délai de prescription a été allongé, et l’on pourra encore enquêter durant 9 ans, alors a-t-on encore une chance de découvrir la vérité?

A priori non! En tout cas pas sur la base des éléments matériels, en 31 ans vous pensez bien que tout a été identifié, fouillé analysé. La seule chose qui pourrait faire avancer l’enquête ce serait un témoignage ou les aveux d’un éventuel complice voire d’un des tueurs, s’il existe des survivants …

C’est pourquoi mardi le procureur en charge de la cellule d’enquête suggérait que la Belgique comme d’autres pays, les Etats Unis l’Italie, adopte une loi sur les repentis, ce qui permettrait peut être de délier l’une ou l’autre langue.

Un massacre

Le premier meurtre des tueurs du Brabant à Wavre date de septembre 1982, et la dernière attaque de novembre 1985. Une épopée sanglante qui fut tout simplement hallucinante! En une quinzaine d’attaques principalement de supermarché Delhaize ils ont fait 28 morts, 22 blessés pour un butin de 6 à 7 millions de FB soit moins de 200 000 euros. Un butin dérisoire en regard du massacre, mais aussi des moyens déployés. D’après certains enquêteurs cette somme couvrait à peine la logistique déployée par les tueurs: des voitures rapides, et des armes nombreuses et puissantes.

La différence de puissance de feu et de matériel entre police et truand, fut d’ailleurs l’un des points clefs de cette affaire. On se souvient des camionnettes et des 4 L de gendarmes criblées de balles, alors que les tueurs s’enfuyaient indemnes en Golf GTI!

Plusieurs hypothèses

Pourquoi tous ces morts  Plusieurs hypothèses ont circulés:

  • la piste de prédateurs attirés par l’argent
  • la piste de tueurs à gages qui auraient maquillé leurs contrats en hold- up
  • la piste de la mafia américaine qui essayé de racketter le groupe Delhaize qui s‘installait aux Etats Unis
  • la piste politique: un groupuscule d‘extrême droite aurait voulu transformer la pacifique Belgique en état autoritaire, contraignant par ces meurtres le gouvernement à renforcer la police et à déployer l’armée dans les rues (sic!)

L’omerta

Le grand journaliste d’investigation du soir René Aquin, décédé en 2006, privilégiait à la fin de sa vie la piste politique, reliant cette affaire au réseau “Gladio” découvert plus tard en Italie. Cela expliquait selon lui l’omerta qui a frappé le dossier.

Les années passent, la plupart de protagonistes sont probablement morts. Mais 28 familles sont toujours dans l’attente, dans l’insupportable inconnu. Or il y a, c’est sûr, des gens qui savent!

Si loin…si tard… il est peut-être temps de parler …

Bron » RTL Info

Tags:

Menu