Tueries du Brabant: les munitions repêchées dans le canal Charleroi-Bruxelles, trop neuves pour être crédibles

7 november 2017

Les enquêteurs attendent évidemment beaucoup des expertises balistiques concernant les armes et les munitions retrouvées dans le canal Charleroi-Bruxelles par trois jeunes en mai dernier et remises aux enquêteurs voici une quinzaine de jours. La bonne nouvelle, c’est que les armes sont exploitables et que les spécialistes de l’INCC annoncent leur rapport pour cette semaine.

La moins bonne, c’est que pour certains qui ont eu accès à ces fameuses munitions, il y aurait un “stûût” comme on dit: les munitions de 9 mm seraient en bien meilleur état que les autres, des 7.62 et des 22 longues et courtes notamment. Bizarre, vous avez dit bizarre? Du côté du procureur général de Liège Christian Devalkeneer, on ne se mouille pas, si on ose dire: “Il faut vraiment attendre les conclusions de l’INCC, on ne va pas dire blanc aujourd’hui et se dédire demain…”

Brillantes!

Difficile de s’avancer à coup sûr, donc. Mais ceux qui ont vu cette fameuse boîte métallique de teinte bleue sont formels : on voit toujours qu’elle est bleue, on devine l’inscription “gendarmerie” et la mention S/92, et à l’intérieur, le millier de munitions de 9 mm semblent en fort bon état, brillantes même.

Au contraire des autres munitions qui auraient, elles, subi, l’inévitable corrosion de 30 années de canal… Parce qu’elles n’ont pas été conservées dans des conditionnements d’égale qualité? Ou parce qu’elles n’ont pas séjourné aussi longtemps dans le canal Charleroi-Bruxelles?

Après l’affaire du sac d’armes repêché à Ronquières en 1986, dont il est finalement apparu qu’il n’avait séjourné qu’une dizaine de jours dans l’eau, et les soupçons de manipulation qui ont alors pesé sur l’enquête, la question se pose inévitablement… Et la réponse est attendue avec impatience! D’autant que le 9 mm correspond à quasiment toutes les armes qui ont été volées à l’armurerie Dekaize en 1982, revolvers, pistolets et armes automatiques. Trouvera-t-on? “Notre détermination est intacte” insiste Christian Devalkeneer!

Bron » Sud Info

Tags:

Menu