Décès de Jean-Michel Schlicker

25 augustus 2014

Jean-Michel Schlicker avait fondé la confrérie de la Tarte al djote en 1980.Il s’était trouvé sousles feux de l’actualité judiciaire en instruisant le dossier des tueurs du Brabant wallon.

Jean-Michel Schlicker est décédé jeudi. Il était membre du Lion’s de Nivelles et, en 1980, il avait fondé la confrérie dèl târte al djote. Mais sa vie a également été marquée par des déboires professionnels.

L’instruction des premiers faits sanglants du début des années 1980, le Colruyt de Hal, le Delhaize de Genval, l’Auberge du Chevalier et le Delhaize de Beersel ainsi que le Colruyt de Nivelles, fut initialement confiée à quatre juges différents.

En 1985, décision fut prise de centraliser les enquêtes avec, comme seul magistrat instructeur, Jean-Michel Schlicker dont la tâche ne tarda pas à se révéler quasi surhumaine car l’intéressé ne fut pas déchargé des autres dossiers d’instruction.

La pression du procureur du Roi Deprêtre, qui ne cessait de qualifier les criminels de “prédateurs” et alla jusqu’à accompagner en prison le magistrat instructeur désireux d’entendre un prévenu, se révéla de plus en plus lourde à supporter, d’autant qu’un rapport balistique de Wiesbaden, qui innocentait en quelque sorte la bande des Borains, resta durant neuf mois au frigo.

Bref, le 21 janvier 1987, un arrêt de la cour de Cassation lui retira tous les dossiers d’instruction des tueurs qui furent déférés au parquet de Charleroi, en ce compris ceux des tueries de Braine-l’Alleud, d’Overijse, le “pistolet à la Bolognese” de l’affaire Mendez et le dossier Latinus.

Entendu à trois reprises par la Commission d’enquête parlementaire instaurée en 1988 dans l’espoir de faire la lumière sur la manière dont la lutte contre le banditisme et le terrorisme était organisée, Jean-Michel Schlicker confirma qu’il avait été “continuellement harcelé par le parquet”.

Ses activités professionnelles ne l’empêchèrent pas de s’investir dans la vie associative locale. Il était âgé de 68 ans. Ses funérailles auront lieu ce mardi à 10h à la collégiale de Nivelles.

Bron » L’Avenir

Tags: ,

Menu