Décès du père Haemers

11 september 2001

Depuis la mort, par pendaison, à la prison de Forest, de son fils Patrick, Achille – plus exactement Achiel – Haemers se montrait moins à Woluwe-St-Lambert. Selon les infos, Achille avait repris une boulangerie à Montpellier où, disent les policiers, le père du grand blond vendait à présent des… pistolets en mie de pain.

Nous avons appris, hier, le décès, à Montpellier, du père de Patrick Haemers, le plus fameux truand belge des vingt dernières années. Son décès nous a été confirmé par le maïeur de Woluwe, Georges Désir. Courtraisien de naissance, Achille Haemers a longtemps vécu dans cette commune bruxelloise, plus exactement avenue Georges Henri.

Egalement patron de bar (s), Achille tenait à Woluwe un commerce florissant d’articles de sport. En septembre 1981, Achille et Patrick Haemers braquaient ensemble l’agence BBL de Deerlijk. L’affaire leur avait rapporté un demi-million. Avec le recul, le braquage apparaît comme le premier méfait (connu) de Patrick Haemers.

Le fils bon élève avait vite appris et s’était vite transformé en cerveau d’une bande redoutable de solides braqueurs de fourgons. A Deerlijk, l’époque des débuts, père et fils s’étaient pourtant fait repérer stupidement: un témoin avait relevé l’immatriculation de la BMW volée juste avant le braquage.

Fin des années 1980, Haemers fils, lassé des hold-up sanglants, enlevait l’ex-Premier ministre Paul Vanden Boeynants. Au début des années 90, il était retrouvé au Brésil et extradé, en cage, comme un fauve, vers la Belgique. Le grand blond n’a jamais été jugé. Achille, papa jusqu’au bout, n’a jamais renié Patrick. L’enquête n’a jamais conclu à son implication dans les méfaits du grand blond. Achille s’est éteint, nous dit-on, paisiblement, en faisant ses mots croisés. Il avait 71 ans.

Bron » La Dernière Heure

Tags: , , ,

Menu